20
Nov

Les 11 lois de la productivité

Un moyen simple et rapide de rester efficace au quotidien, est de garder constamment en tête les 11 lois fondamentales de la productivité. Ces lois permettent de mieux gérer notre temps et nos efforts et d’optimiser notre travail de façon continue.

1. La loi de Pareto

Selon la loi de Pareto, “80% de nos résultats sont le produit de 20% de nos efforts” et cela s’appliquerait dans plusieurs domaines. Par exemple 80% du travail est accompli par 20% d’une équipe. 80% du CA provient de 20% de clients. 80% des bugs dans un programme proviennent de 20% de code. Et 80% des résultats proviennent de 20% de nos efforts.

Donc vous l’aurais compris, l’objectif ici sera donc de s’investir le plus possible sur ces 20%, afin de faire déjà 80% du travail.

2. La loi de Parkinson

Selon la loi de Parkinson, si on dispose d’un délai important pour accomplir une tâche, on aura tendance à consommer la totalité du temps imparti. En d’autres termes plus on dispose de temps, plus on prendra de temps.

Pour éviter de trop en perdre, on doit donc définir des dates butoirs suffisamment proches. Cela permet à la fois de compresser le temps et de créer un sentiment d’urgence.

3. La loi de Douglas

La loi de Douglas explique que plus on a d’espace pour ranger nos documents, plus on utilise cet espace et donc, moins on s’y retrouve. Autrement dit, “Plus on a de place dans son bureau, plus on étale ses affaires”.

Alors pour avoir un espace de travail plus productif, nous vous conseillons de ranger chaque jour votre bureau, de vous équiper d’une corbeille et de meubles de rangements, de dématérialiser le plus souvent possible vos documents, et enfin de vous débarrasser des objets que vous n’avez pas utilisé depuis plus de 6 mois.

4. Loi d’Illich

Ce n’est plus une révélation et nous le remarquons bien dans notre travail : quand nous restons plusieurs heures sur une même tâche, notre concentration diminue et en conséquence nous sommes plus susceptible de faire des erreurs.

Pour rester productif et concentré tout au long de la journée, n’hésitez pas à prendre des pauses régulières pour vous aérer l’esprit, surtout avant de commencer une mission qui demande beaucoup de vigilance.

5. Loi de Carlson “Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois”

Pour rester concentré le plus longtemps possible, en plus des pauses régulières tout au long de la journée, faites en sorte que durant votre activité vous ne soyez pas coupé par un collègue qui vous propose d’aller boire un café ou un coup de téléphone.

6. Loi de Murphy “Si ça peut tourner mal, cela arrivera”. 

Le risque zéro n’existe pas. Donc s’il y a une probabilité que quelque chose tourne mal, cela tournera mal. Une tâche prendra ainsi généralement plus de temps à cause d’imprévus. 

C’est pour cette raison qu’il faut systématiquement prévoir une zone tampon pour compenser le potentiel retard que l’on pourrait avoir.

7. La loi d’Hofstadter “Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi d’Hofstadter”.

La loi d’Hofstadter complète la loi de Parkinson et celle de Murphy en disposant qu’il est quasiment impossible de savoir précisément combien de temps un projet complexe prendra.

La preuve en est, Douglas Hofstadter lui-même, dit de façon récursive que même en respectant sa loi, il faut quand même prévoir plus de temps, donc bon ! 

8. Loi de Fraisse “1 heure n’est pas toujours égale à 1 heure”.

Le temps est relatif. Il passe plus vite lorsque l’on fait quelque chose qui nous plaît que lorsque l’on fait quelque chose que l’on estime désagréable ou ennuyant. On tend donc naturellement à favoriser les activités qui nous plaisent et reporter ou laisser totalement de côté celles qui nous déplaisent.

Cependant, les tâches qui nous déplaisent font partie du processus et sont nécessaires pour accomplir nos objectifs. Il faut donc trouver l’équilibre entre les tâches que l’on aime réaliser et celles pour lesquelles on est moins motivé.

9. Loi de Laborit “Un cerveau ça sert d’abord à fuir ou à lutter” 

Similaire à la loi de Fraisse, la loi de Laborit dispose que nous avons tendance à rechercher le résultat le plus rapide ce qui nous fait privilégier les actions qui nous procurent les satisfactions immédiates.

On peut contrer ce phénomène en réalisant nos tâches difficiles en début de journée ou en les déléguant.

10. La loi du mouvement de Newton

La loi du mouvement de Newton démontre qu’un objet au repos tend à rester au repos tandis qu’un objet en mouvement tend à rester en mouvement. Seule une force extérieure peut changer son état.

Lorsque l’on procrastine, on est dans un état de repos. On remet au lendemain pour ne pas travailler aujourd’hui. Et plus on attend, plus il est difficile de se lancer. Le but étant donc de se mettre en mouvement quand nous procrastinons, en nous nous efforçant de prendre 2 minutes pour faire quelque chose d’anodin.

Voulez écrire un livre ? Prenez 2 min pour écrire la première phrase. Vous voulez manger plus sainement ? Prenez 2 min pour couper une pomme et la manger. Vous voulez commencer à courir 3 fois par semaine ? Prenez 2 min pour mettre vos baskets et votre jogging et sortez de chez vous.

Une fois le mouvement amorcé, il sera alors beaucoup plus facile d’accomplir l’étape d’après, puis celle d’après…  Le plus dur est de se mettre en mouvement.

11. Loi Swoboda-Fliess-Teltscher

La loi Swoboda-Fliess-Teltscher dispose qu’il existe chez nous des rythmes biologiques qui influencent directement notre productivité (saisons, ensoleillement, alimentation, heures de la journée).

Pendant les périodes digestives par exemple, notre corps consomme beaucoup d’énergie. Notre cerveau est donc privé d’une partie de cette énergie pour fonctionner efficacement. On est alors moins productif.

Pour rester efficace au fil des jours et des saisons, on doit prendre en compte nos rythmes biologiques et adapter notre emploi du temps. Par exemple éviter de travailler sur des tâches difficiles après avoir mangé.

Source : everlaab.com

Partager